ByUs Media

L'invisible rendu visible

Victoire des lycénnes sud-africaines contre le règlement raciste leur interdisant le port de cheveux naturels

Victoire des lycénnes sud-africaines contre le règlement raciste leur interdisant le port de cheveux naturels

Selon BBC World News, le règlement intérieur raciste du lycée de jeunes filles de Pretoria, interdisant le port des cheveux naturels pour les filles noires, vient d’être suspendu dans l’attente d’une enquête.

« Il n’y aura pas d’étudiantes ciblées uniquement en raison de leurs coiffures, jusqu’à ce que l’administration de l’école ait mis au point un nouveau code de conduite traitant spécifiquement de cette question », a déclaré le ministre de l’Éducation de la province de Gauteng, Panyaza Lesufi, dans un article du Eye Witness News.

Les lycéennes sont parvenues à gagner l’attention nationale en affichant des témoignages, des photos et des vidéos de leur protestation. Le hashtag #StopRacismAtPretoriaGirlsHigh est devenu si viral que des jeunes filles de 13 ans ont osé prendre position.

nappy-Hair-Image-700x420

Il s’agit d’une victoire non seulement pour ces jeunes sud-africaines, mais aussi pour toute personne noire, car ce règlement intolérant et insensé surpasse la question des cheveux afro. Nous assistons là à une unième tentative de blanchiment de nos cultures dans les environnements professionnels et éducatifs dirigés par des blancs. Vouloir prendre le contrôle de nos cheveux est bel et bien une forme de racisme larvé.

Aux États-Unis, Vanessa VanDyke, Ashley Davis et Jessica Sims ne sont que quelques-unes des filles et femmes noires qui ont fait les gros titres, au cours de ces dernières années, pour avoir été suspendues ou renvoyées parce qu’elles refusaient de lisser leurs cheveux. Le problème est fort répandu et systémique. Il est clairement une menace pour toutes les femmes noires où qu’elles se situent. Ces étudiantes noires sud-africaines nous rappellent à quel point il est important de continuer  à naviguer dans des espaces où nos identités, dans leur intégrité, ne sont pas les bienvenues.

Cette victoire nous prouve qu’il ne faut jamais abandonner ses convictions. Elle doit inciter les femmes noires que nous sommes à nous imposer, avec tout ce qui nous caractérise, afin d’exister pleinement, quitte à déranger.

Lire aussi : http://byus-media.com/pretoria-se-battent-cheveux-naturel/

A propos de l'auteur

Enaiiro

Enaiiro