ByUs Media

L'invisible rendu visible

La véritable histoire de Django… pas si « happy end » que ça !

La véritable histoire de Django… pas si « happy end » que ça !

C’est un fait, la véritable histoire de Django est beaucoup moins glamour que celle relatée par Quentin Tarentino, romancée à la sauce Hollywoodienne…

Django, de son vrai nom Dangerfield Newby, était un mulâtre affranchi par son maître écossais. Sa femme et ses sept enfants ne l’étaient malheureusement pas.

Alors que Django travaillait dur pour gagner de l’argent dans le but d’acheter leur liberté, leur nouveau maître augmenta le prix de la rançon qui lui permettrait d’être libre… Pouvez-vous imaginer un seul instant devoir économiser jusqu’à 1500 dollars (de l’époque) dans le but de négocier votre liberté ? Cet homme avait dès lors une mission à accomplir.

django

Dangerfield Newby

C’est après avoir lu la déchirante lettre que sa femme Harriet lui avait écrit que, le cœur lourd mais empli de détermination, Dangerfield Newby décida de passer à l’action. Aidé de John Brown, un abolitionniste qui avait appelé à l’insurrection armée pour abolir l’esclavage, il mit en œuvre un complot.

Hélas, l’expédition qui devait se dérouler à Hapers Ferry, un village historique situé dans le comté de Jefferson en Virginie-Occidentale (États-Unis), fut un échec et lui coûta la vie à Dangerfield. La population de ce village se montra sans pitié avec sa dépouille. Même mort le traitement réservé à Django fut d’une violence inouïe !

 

Une lettre retrouvée sur son corps révéla la raison pour laquelle il s’était associé à John Brown

“ Mon cher époux,

Je veux que vous me rachetiez le plus tôt possible, car si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera. Les domestiques sont très méchants ; ils font tout ce qu’ils peuvent pour monter ma maîtresse contre moi. Cher époux, les deux dernières années ont été un cauchemar pour moi… Il se dit que le maître est ruiné. Si tel est la cas, je ne sais pas quand il pourrait me vendre. Mes beaux espoirs en l’avenir seraient alors anéantis, dont l’un d’eux, le plus précieux et le plus efficace pour me remonter le moral dans tous ces moments difficiles ; celui d’être à nouveau avec vous ! Car si je devais ne jamais vous revoir, la vie n’aurait plus aucun sens pour moi… Faites tout votre possible pour moi, même si je ne doute pas que c’est ce que vous voulez aussi. Je veux tellement vous revoir. ”

Après l’échec du commando mené par son époux, la femme de Dangerfield Newby fut vendue et déplacée un peu plus au Sud, là où l’esclavage et ses “joies” allaient bon train…

 

A propos de l'auteur

Syonou NatesS'Able

Syonou NatesS'Able