ByUs Media

L'invisible rendu visible

Plaisanterie douteuse sur les Comoriens : Macron oublie les milliers de morts du « visa Balladur »

Plaisanterie douteuse sur les Comoriens : Macron oublie les milliers de morts du « visa Balladur »

Peu de gens le savent mais le visa Balladur, imposé par la France aux Comores,  timidement contesté par l’État comorien, a fait plus de 17 000 morts et laissé des milliers d’enfants des rues de Mayotte. Les propos malheureux du président français sur les « Kwassas Kwassas*qui amènent du Comorien » sont par conséquent offensants et abjectes si on tient compte du contexte régional ainsi que des drames qui en ont découlé.

 

Pour mieux contextualiser au niveau régional, dans le canal de Mozambique : L’Île d’Anjouan (Île des Comores, comme Mayotte au vu du droit international) n’est distante que de moins de 120 Km de Mayotte, alors que celle-ci est à plus de 8000 km de la France !

Il est donc impératif que le Président Macron soit mieux informé et conseillé sur ces questions, ainsi que les sujets qui relèvent des relations avec les pays du continent africain. Le Président Macron doit également savoir que c’est bien la « barbouzerie » politique des réseaux françafricains qui avait conduit aux ratonnades des indépendantistes, lors du référendum de 1974, pour que Mayotte reste sous le giron français. Un référendum, qui rappelons-le, était au mépris du droit international.

Monsieur le président Macron, entourez-vous des personnes qu’il faut ! Car vous avez en face de vous une jeunesse francophone bien éveillée et informée des déstabilisations que les Comores (ainsi que l’Afrique Francophone en général) ont eu à subir ! 

Ne faite surtout pas comme vos prédécesseurs en invitant une délégation de Comoriens soumis à leurs intérêts pour occulter cette plaisanterie déplorable.

Les Comoriens ont assez souffert des ingérences françaises (Bob Denard, assassinat de 2 présidents Comoriens et déportation d’un autre…), de la corruptibilité de leurs dirigeants et la neutralisation d’éléments de la diaspora de bonne volonté par les réseaux bien connus des services français.

 

*Le kwasa kwasa  (ou kwassa kwassa) est le nom comorien des petits canots de pêche rapides de 7 m, à fond plat et nantis de deux moteurs. source Wiki

 

A propos de l'auteur

Baroini

Centre d’intérêt: l'entrepreneuriat, les technologies et les sujets de société en lien direct avec tout ce qui peut promouvoir le continent africain.