ByUs Media

L'invisible rendu visible

Claudette Colvin, la première femme qui s’est tenue debout en restant assise

Claudette Colvin, la première femme qui s’est tenue debout en restant assise

Claudette Colvin (née le 5 septembre 1939) est une afro-américaine originaire d’Alabama. A l’âge de 15 ans, elle refuse de céder son siège à un blanc dans un autobus de Montgomery, en violation des lois locales. Son arrestation en date du 2 mars 1955 précède de neuf mois celle de la célèbre Rosa Parks, le 1er décembre 1955.

Cette même année, Claudette Colvin a 16 ans et est en école secondaire. Sa famille ne possède pas de voiture, elle doit donc prendre le bus chaque jour pour se rendre à l’école. Le 2 mars, elle monte dans le car au retour de l’école (au même arrêt que Rosa Parks quelques mois plus tard), elle est assise à deux rangs de la sortie de secours, quand quatre personnes blanches montent dans l’autobus. Le chauffeur lui ordonne de se lever pour céder sa place, et fait cette même demande à quatre autres passagers noirs. Malgré les ordres, Claudette refuse et reste assise sur son siège.

« C’est mon droit constitutionnel d’être assise ici au même titre que cette dame. J’ai payé mon billet, c’est mon droit constitutionnel ! » réplique t-elle.

Colvin a été giflée et jetée sans ménagement hors du bus. Elle continue de s’écrier que ses droits constitutionnels ont été violés. La police l’arrête, l’emprisonne et l’accuse même d’avoir proféré des insultes, ce qu’elle nie catégoriquement.

Au procès, c’est une de ses camarades de classe nommée Annie Larkins Price qui témoigne en sa faveur devant le tribunal pour enfants. Claudette est par la suite condamnée pour violation des lois sur la ségrégation et agression. « Il n’y a eu aucune agression » dit Annie Larkins Price « le bus devenait bondé et je me souviens du chauffeur regarder dans son rétroviseur et lui demander de se lever de son siège, ce qu’elle n’a pas fait. Elle n’a rien dit. Elle a juste continué à regarder par la fenêtre. Ce jour là, elle a décidé qu’elle ne bougerait pas ! »

La « National Association » pour l’avancement des gens de couleur décide de renoncer aux sanctions en raison du jeune âge de Claudette et aussi de sa grossesse au moment des faits. Ils ont pensé qu’une mère célibataire emprisonnée provoquerait des réactions négatives (de type émeutes) dans la ville.

Concernant le fait que Claudette Colvin soit peu connue:

En très peu de temps, une majeure partie de la communauté noire était au courant de l’histoire de Claudette. Cependant, les dirigeants noirs, notamment Martin Luther King, ont pris leurs distances vis-à-vis de cette dernière, préférant utiliser Rosa Parks, 9 mois plus tard, comme seule icône de la contestation contre les bus.

Pourquoi ? Certains dirigeants de la communauté pensaient qu’une adolescente (telle que Claudette) suffisamment rebelle pour résister aux forces de l’ordre qui la faisaient sortir manu militari d’un bus, serait difficile à contrôler lors d’une manifestation soigneusement organisée. Claudette, quant à elle, estime qu’elle n’a pas été choisie car, contrairement à Rosa Parks, sa peau était noire, ses cheveux crépus et sa famille plus pauvre que les personnalités noires en ville. « Nous ne faisions pas partie du cercle fermé » a-t-elle déclaré plus tard. « Les Noirs de la classe moyenne ne voulaient pas de moi comme modèle ».

Beaucoup d’entre nous ne connaissent pas cette courageuse femme qui a lutté pour mettre un terme à la ségrégation raciale. Il est tout de même important de retenir que sa bravoure aura donné du courage à plusieurs.

« Claudette a donné à chacun d’entre nous du courage moral. Si elle n’avait pas fait ce qu’elle a fait, je ne suis pas sûr que nous aurions pu monter le soutien que nous avons montré à Mme Parks » a confié son ancien avocat, Fred Gray, au journal à Newsweek.

A propos de l'auteur

Enaiiro

Enaiiro