ByUs Media

L'invisible rendu visible

« 2014 Forest Hills Drive » de J. Cole

« 2014 Forest Hills Drive » de J. Cole

Considéré comme un des meilleurs albums musicaux de l’année 2014, « 2014 Forest Hills Drive » du rappeur et producteur originaire de Fayetteville en Caroline du Nord, J. Cole a touché une large audience à l’échelle mondiale, notamment grâce aux nombreuses histoires personnelles qu’il raconte dans ce projet.

« Cole World » débute son album avec une introduction profonde, dans laquelle il interroge son audience sur son envie d’être libre et heureuse. Il enchaîne avec le morceau « January 28th », qui correspond à sa date de naissance et dans lequel il parle, entre autres, du manque de reconnaissance subi au quotidien par la communauté afro-américaine ou encore l’égocentrisme des personnes ambitieuses qui sont prêtes à dénigrer leurs pairs pour avancer. On retrouve ensuite le fameux « Wet Dreamz », racontant de manière poétique l’histoire d’un jeune couple où le garçon et la fille sont tous les deux vierges et qui passent aux aveux juste avant l’acte.

J. Cole passe ensuite dans un registre plus mélancolique avec « 03′ Adolescence » dans lequel il compare le mode de vie de 2 jeunes adolescents de 17 ans. Le premier est un étudiant, ayant grandi avec sa mère, qui ne manque de rien mais qui aimerait avoir plus de matériel pour se sentir confiant et plaire à la plus belle fille de la ville. Ce dernier idolâtre le second qui est impliqué dans du trafic de substances illicites afin d’aider sa famille à survivre et qui vit avec une mère qui n’a jamais voulu de ses 5 fils. La chute de ce titre est que les 2 aimeraient échanger leur vie respective, mais le premier prend finalement conscience de la chance qu’il a d’avoir une mère aimante qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour subvenir à leurs besoins primaires.

L’album suit son cours avec 2 sons de type ego trip, « Fire Squad » et « G.O.M.D. », tout en abordant des thèmes conscients comme la position supérieure qui a toujours été accordée aux artistes blancs dans l’industrie de la musique, d’Elvis Presley à Macklemore en passant par Eminem, Justin Timberlake ou encore Iggy Azalea. Ensuite, on retrouve l’excellent « No Role Modelz », certainement un des meilleurs titres du projet, dans lequel il exprime le manque de figures emblématiques dans la société actuelle et le fait qu’aujourd’hui, la jeunesse a pour modèle les participants des diverses télé-réalités, qui sont souvent loin d’être des lumières…

Dans l’interview ci-dessous, sur le plateau du talk show américain Tavis Smiley, J. Cole décrit de manière profonde le sujet traité dans l’un des derniers sons de l’album qui résume l’intégralité du projet, « Love Yourz » !

Herbby pour #ByUs

 

A propos de l'auteur

herbby

herbby

Lui c’est Herbby, le Pourfendeur de la faute d’orthographe, le Technicien de la linguistique, notre Maître Capello 3.0 ! Inconditionnel fan de Spike Lee, féru de photographie, ce savant fou à l’allure d’enfant sage est à notre équipe ce que le Jazz est à la musique classique. Afro-optimiste dans l’âme, son style atypique mais surtout sa sagacité sont définitivement des atouts ByUs.