ByUs Media

L'invisible rendu visible

1989 : Un collectif de rappeurs décide de boycotter les Grammy’s…

1989 : Un collectif de rappeurs décide de boycotter les Grammy’s…

Nous sommes en 1989 aux États-Unis. Des rappeurs prennent la parti de ne pas participer à la cérémonie des Grammy’s car les organisateurs ont volontairement omis de retransmettre le prix de la “meilleure performance rap” obtenu par un célèbre groupe, à la télé.

En effet, The Fresh Prince et Dj Jazzy Jeff viennent de remporter le tout premier Grammy pour la meilleure performance rap. Cependant, la victoire ne sera pas retransmise à la télé, les organisateurs ne souhaitant certainement pas voir des rappeurs représentés par un prix. Ou alors, ces derniers craignaient-ils peut-être de ne pas pouvoir maîtriser ce qui se passerait s’ils laissaient des rappeurs monter sur scène et parler librement, sans les avoir été briefés au préalable…. Quoi qu’il en soit, le duo de rappeurs n’en a pas été. The Fresh Prince et Jazzy Jeff ont boycotté la cérémonie, soutenus dans leur démarche par un bon nombre d’autres rappeurs légendaires et icônes du Hip Hop.

Salt N Pepa, Russell Simmons et Flava Flav sont quelques-uns des noms qui ont adhéré au mouvement. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il a décidé de boycotter les Grammy’s, The Fresh Prince, également connu sous le nom de Will Smith, déclare ceci :



« Ce que je voulais vraiment, c’était que dès l’année d’après, voire dans les deux ans qui suivraient, les rappeurs soient en mesure d’obtenir ce que moi je n’avais pas pu avoir. »

 

Il faut croire que ce boycott aura porté ses fruits puisque The Fresh Prince et Jazzy Jeff participeront au show télévisé l’année suivante.

Une solidarité et détermination qui font plaisir à voir…

#ByUs

A propos de l'auteur

Syonou NatesS'Able

Syonou NatesS'Able